Avertir le modérateur

10/11/2014

Ouste la pollution ! J’opte pour un purificateur d’air aussi design qu’efficace…


EPU1156028-B.jpg


En bonne maman solo responsable, je suis très attentive aux questions de pollution, qu’il s’agisse de la pollution de l’air extérieur ou celle de l’air intérieur. À l’extérieur, je ne peux pas y faire grand-chose, à part en limitant mes trajets en voiture au strict minimum. Mais pour la pollution intérieure, il existe des solutions concrètes afin de garantir un air sain à toute la famille. Démonstration ! 

Mon purificateur d’air nomade et malin

Quand on dit purificateur d’air, on imagine rapidement un engin imposant et peu maniable. Bref, exactement le genre d’appareil qu’une petite tribu déjà à l’étroit ne peut pas accueillir dans sa tanière. Mais la technologie évolue, et aujourd’hui, les purificateurs d’air savent se faire discrets… et même design ! Personnellement, j’ai opté pour un modèle compact et rond, d’un beau gris taupe. La plupart du temps, je le place sur l’étagère du salon, mais quand un de mes enfants a un rhume, je l’installe pour quelques jours dans sa chambre. Silencieux, on l’oublie sitôt branché…

Un intérieur parfumé

Un air pur, c’est bien, un air subtilement parfumé, c’est encore mieux ! Afin de faire disparaître les odeurs de cuisine ou de produits d’entretien, j’ai pris un purificateur d’air équipé d’un diffuseur d’aromathérapie. Je dépose régulièrement quelques gouttes d’huile essentielle à l’intérieur, et je suis ainsi assurée d’avoir une maison qui sent bon la lavande ou le romarin toute l’année. Garantir à mes p’tits monstres un air sain, tout en profitant d’un intérieur qui fleure bon la nature, c’est le top, non ?

 

 

 

 

 

Du plus petit au plus grand, à chacun son mug.

APD8005015-1-B.jpg

Le soir, j’essaye souvent de gagner du temps en dressant la table du petit-déjeuner du lendemain matin. Cela peut sembler fastidieux au premier abord, mais ça devient vite un réflexe : moi, j’installe tout après avoir fini de débarrasser la table du dîner, dans la foulée.

Le chocolat en poudre de mon Eliott, les verres pour le jus d’orange, les petites cuillères qui manquent toujours à l’appel lorsque l’on est pressé le matin, les couteaux à beurre, le paquet de biscottes… Tout est prêt pour un départ dans les starting-blocks le lendemain.

 

Et bien entendu, je n’oublie pas les mugs : avec leurs anses pratiques, ils ont remplacé depuis longtemps les bols aux bords brûlants et les tasses trop petites. Mon fils a un mug coloré en mélamine, solide et rigolo. Ma fille a choisi elle-même son mug original en porcelaine, avec un smiley dessus. Et bien sûr, dans l’affaire, je n’oublie pas de disposer mon mug orné de motifs graphiques. Le matin, il est prêt à accueillir mon café bien serré… Et en avant pour une nouvelle journée !

13:12 Publié dans Quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mug, mugs, petit déjeuner

07/12/2013

Comment enlever une tache sur le tapis

tache, tapis, nettoyer

 

Idéalement, quand on a des enfants, il faudrait tout carreler. Entre les cartouches d’encre piétinées, le ketchup et ce que mes petits promènent sous leurs semelles, je suis devenue une experte en nettoyage de tapis.

 

Tache sur le tapis : à faire avant toute chose

 

On enlève bien plus facilement une tache fraîche qu’une tache incrustée. En cas d’accident, commencez par éponger la tache avec du papier absorbant. Faites vite afin que la matière ne pénètre pas les fibres. Puis, vous passerez l’aspirateur. Enfin, tamponnez la tache avec de l’eau savonneuse. C’est toujours utile et, parfois même, suffisant.

 

Les taches d’encre et de feutres sur le tapis

 

Pour l’encre et les stylos-billes, si votre tapis est en matière naturelle, utilisez de l’alcool à 90º. Pour la fibre synthétique, employez de la laque à cheveux. Vaporisez, l’encre se dilue et vous l’épongez tout de suite avec du papier absorbant. Recommencez ainsi jusqu’à disparition de la tache.

 

Pour les taches de feutre, utilisez du jus de citron sur les fibres naturelles, de l’eau vinaigrée sur le synthétique. Tamponnez, absorbez, recommencez.

 

Les taches alimentaires sur le tapis

 

Pour les sodas renversés sur un tapis naturel, absorbez un maximum et frottez avec du savon de Marseille sec. Laissez agir plusieurs heures. Pour les tapis synthétiques, appliquez de l’eau oxygénée 20 volumes, rincez à l’eau javellisée, puis à l’eau claire.

 

Si c’est une tache de chocolat, faites pénétrer de la glycérine tiédie et rincez à l’eau tiède. Ça marche aussi très bien pour les sauces colorées, genre curry.

 

La fraise écrasée part avec du jus de citron, cela vaut pour tous les fruits rouges.

 

Le ketchup se rince à l’eau froide. Puis, imbibez d’eau vinaigrée.

 

Enfin, pour les taches de beurre, posez un buvard et passez le fer à repasser. Le buvard va absorber l’essentiel. Éliminez le reste et les éventuelles auréoles avec du talc.

 

Les taches de boue, chewing-gum et autres trésors des semelles

 

J’ai pourtant un beau paillasson, mais, parfois, j’ai l’impression que mes petits font exprès de l’esquiver.

 

Pour le chewing-gum, faites-le durcir en appliquant un glaçon. Vous le décollerez plus facilement. Vous éliminerez l’excédent avec du vinaigre chaud.

 

Laissez sécher une tache de boue, puis frottez avec une brosse, aspirez. S’il reste une trace, elle partira avec de l’eau savonneuse.

Pour les excréments, il n’y a que l’ammoniaque.

nettoyer, tache, tapis


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu