Avertir le modérateur

27/09/2013

La peluche à faire soi-même

activité manuelle, enfant, peluche

Vous cherchez une activité avec vos enfants pour les longs week-ends pluvieux d’automne ? Je vous propose la réalisation de peluches ou de doudous. Ma princesse s’y est mise et compte offrir cette peluche pour Noël à son futur petit cousin (naissance prévue début décembre).

 

Le matériel pour faire une peluche

Avant toute chose, il vous faut un patron. Vous en trouvez facilement sur le net. Puis, vous choisissez la matière. Je vous conseille un tissu lavable ! Si la peluche n’est pas destinée à un tout-petit, il vous faut aussi des yeux et un nez. Pour le rembourrage, vous avez le choix entre la ouate et les noyaux de cerises. Là encore, c’est une question d’âge. Enfin, sortez de votre boîte à couture du fil, une aiguille, un crayon et des ciseaux. C’est parti !

 

La technique de montage de la peluche

A l’aide du patron, ma princesse a dessiné au crayon les formes sur le tissu, puis elle les a découpées (sous ma bienveillante surveillance !). Elle a assemblé les pièces avec un bâti souple. La tête en premier, puis les pattes et enfin le corps. Comme elle est encore trop petite pour utiliser la machine à coudre, c’est moi qui ai procédé (sous sa stricte vigilance). Tout le montage s’effectue bien évidemment à l’envers. Puis, on a retourné la peluche pour la rembourrer. Nous avons fait passer la ouate par le trou destiné à la bouche pour laquelle une grosse couture bien visible nous a paru du meilleur effet. Pour enfoncer la ouate jusqu’au bout des pattes, nous utilisons le manche d’une cuillère en bois. Au gros fil marron, nous avons brodé les yeux, la narine et la fameuse bouche.

La peluche en tricot

Pour toutes celles qui n’ont pas le temps de courir les boutiques pour réunir les matériaux ou encore pour celles qui ne se voient pas du tout coudre, je conseille l’achat d’un kit. Tout y est, même, et surtout, les explications détaillées. Destinés aux enfants, ces kits de fabrication ne demandent que peu de participation aux adultes. Mon chouchou est le singe en peluche, en plus on apprend à tricoter, la nouvelle activité manuelle tendance.

kit fabrication, peluche, enfant

21/09/2013

L’herbier pêle-mêle

 

feuille, herbier, enfant

L’automne est la période bénie des sorties en forêt. Nous y cherchons des champignons et récoltons… des feuilles ! De toutes formes et de toutes couleurs, elles enchantent mes petits. C’est ainsi que je leur ai proposé la réalisation d’un herbier. Une activité intelligente qui occupe bien les week-ends !

Le matériel pour faire son herbier

Il vous faut un panier pour récolter les feuilles, de l’essuie-tout, du papier journal, de quoi faire un poids (gros livre), du papier à dessin blanc, des ciseaux, de la colle et un feutre.

Le choix des feuilles est un peu compliqué. Il ne faut pas qu’elles soient trop sèches, c’est-à-dire dures, sinon elles cassent. Il ne faut pas non plus qu’elles soient mouillées par la pluie ou la rosée, sinon elles pourrissent. Bref, les petits doivent trouver des feuilles souples et relativement sèches.

Si vous êtes coincés à la maison, vous pouvez toujours leur faire dévaliser vos jardinières.

La mise sous presse des feuilles

Une fois rentrés à la maison, faites votre sélection des plus belles feuilles. Les enfants peuvent les nettoyer tout doucement avec de l’essuie-tout. Ensuite, il faut les placer entre 2 pages de journal ou 2 feuilles d’essuie-tout et les mettre sous un gros livre, un dictionnaire par exemple.

Le temps de séchage dépend de l’épaisseur des feuilles. Pour les plus épaisses, cela peut prendre plusieurs semaines. Voilà pourquoi j’ai laissé passer le temps et profité d’un week-end pluvieux, un mois plus tard, pour nous lancer dans la réalisation du pêle-mêle herbier.

La réalisation du pêle-mêle herbier

Nous avons mesuré les espaces libre de notre pêle-mêle et découpé des feuilles de papier à dessin un petit peu plus grandes (1 cm de plus). Nous y avons collé nos échantillons et ma petite princesse a écrit de sa plus belle plume le nom de l’arbre et la date de la cueillette. Nous avons passé un certain temps à trouver le plus bel agencement possible, mais je dois avouer que le résultat est bluffant.

Notre nouveau pêle-mêle herbier a trouvé tout naturellement sa place dans le couloir.

pele mele, herbier


12/09/2013

Son premier bureau

 

bureau, enfant, garçon

Mon petit pirate a fait son entrée au CP ! Et comme tout grand qui se respecte, Monsieur a réclamé un bureau. Ne rêvons pas, il n’est pas pris d’une soudaine passion pour les devoirs, mais il veut être traité comme sa sœur. Elle a un bureau, une chaise et une lampe, alors lui aussi.

 

 

Un bureau qui dure au moins 5 ans

 

Comme je n’ai pas le budget pour lui en acheter un tous les ans, il faut que ce bureau le suive au moins tout le primaire. C’est-à-dire qu’il doit être solide, facile d’entretien et assez grand pour accueillir des livres, des cahiers, un pot à crayons et une lampe. Il doit aussi être équipé de tiroirs pour ranger et trier. Les tiroirs doivent coulisser facilement et leurs poignées doivent être très résistantes (pour les fois où la règle se coince en travers, bloque l’ouverture et déclenche une rage destructrice...).

 

 

La chaise de bureau

Évidemment, on ne peut pas envisager un bureau sans chaise. La fausse bonne idée est la chaise de secrétaire à roulettes. Certes, elle est réglable en hauteur et ergonomique.Mais elle pivote et est équipée de roulettes... à réserver donc exclusivement aux passionnés de sports extrêmes vivant dans un loft minimaliste. Déjà qu’il va se balancer sur une chaise classique, imaginez-le sur une chaise à roulettes… Donc la chaise de mon fils est robuste, avec de gros pieds massifs (toujours pour le balancement) et dotée d’une assise couverte de PVC qui se lave à l’éponge.

La lampe de bureau

 

Comme tous les enfants, mon fils dessine le nez collé à la feuille, raison de plus pour installer une vraie lampe de bureau. C’est un petit garçon dynamique, qui pratique les sports de combat en chambre sur ses peluches. La lampe doit donc être assez basse pour éviter le vol de nounours. Elle doit aussi être solide (pour les cas où nounours atteindrait sa cible) et surtout être équipée d’une ampoule froide. Tant pis si nounours se brûle, mais pas mon fils !

bureau, enfant, primaire

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu